Musculation : Fractionnez vos repas


Pourquoi est-il nécessaire de fractionner ses repas ?


La musculation est un sport qui demande d’acquérir beaucoup de connaissance si l’on veut vraiment s’investir dedans. Outre les méthodologies d’entraînements, le fonctionnement des muscles, l’échec musculaire, le système nerveux. Nous allons aborder le sujet de l’alimentation et plus précisément, pourquoi doit-on fractionner ses repas ?

Le petit-déjeuner, le repas de midi et celui du soir sont une base que l’on apprend dès notre plus jeune âge. Même si c’est la base, pour nous les pratiquants de musculation, il y a un changement à opérer. Faire notre sport favori en étant alimenté avec trois repas par jour n’est pas suffisant. Notre estomac nous rappel suffisamment à l’ordre.


Fractionner ses repas est une base importante


On entend souvent des bodybuilders préciser qu’il faut augmenter ses apports caloriques, ce n’est pas faux. Cette augmentation se traduit par l’ajout de petits repas entre les gros repas. Augmenter ses apports caloriques ne veut pas dire que l’on doit manger tout et n’importe quoi. Non, justement il faut une nutrition saine.


Fractionner ses repas permet de produire des hormones


Oui, c’est l’une des raisons pour laquelle on recommande de manger plus, une explication s’impose.

L’augmentation du taux de sucres dans le sang provoque une réaction hormonale avec la sécrétion d’insuline. Cette dernière est une hormone anabolisante qui va jouer un rôle majeur lors de la reconstitution des réserves énergétiques qui n’est autre que le glycogène.

Mais on sait que le surplus de glucides va être stocké sous forme de graisse. L’être humain est conçu de cette manière afin de ne rien perdre.

Le rapport avec le fait de fractionner ses repas est intéressant car si l’on a quantité de glucides uniquement lors des trois principaux repas, on provoque trois gros pics d’insuline. C’est le moment parfait pour prendre de la masse grasse, mais ce n’est sûrement pas ce que vous désirez.

Tandis qu’en fractionnant ses repas, on limite les doses massives de glucides et les pics d’insuline.

Le but de multiplier ses repas consiste à apporter uniquement les nutriments dont vous avez besoin toutes les trois heures.


Équilibre acido azoté dans le positif


Les protéines contiennent de l’azote, ce qui n’est pas le cas des lipides et des glucides ! Cet azote permet de développer les acides aminés. Elle est générée suite à la digestion des protéines. Notre corps va utiliser ses protéines selon les besoins du moment, ça peut-être pour reconstruire des fibres musculaires par exemple. Les protéines inutilisées seront stockées sous la forme de tissus adipeux. On aimeraient bien quelles servent à autre chose, mais ce n’est pas leur fonction. D’ailleurs à ce sujet, le seul endroit où le corps humain peut trouver des protéines de réserves se situe dans les muscles. Mais aucun pratiquant de musculation n’a envie de voir ses muscles fondre sous prétexte que l’organisme a besoin de protéines.

Pour éviter ce problème que l’on appelle le catabolisme musculaire. Il n’existe pas d’autres solutions que d’apporter des nutriments en quantités raisonnables régulièrement.


Est-il possible de surcharger l’estomac ?


Comme les autres organes, l’estomac possède ses propres limites, qui n’a jamais eu mal au ventre le jour de Noël ? L’avantage de fractionner ses repas est que vous mangez de plus petites quantités.

Au final, lorsque l’on regarde bien, en répartissant ses repas on obtient :

– Des pics de glycémie moins importants

– Des protéines en continus pour nourrir les muscles

– Moins de crampes d’estomac

– Moins de stockage sous forme de tissus adipeux

– Moins de ballonnements

– Moins de fatigue


Laisser un commentaire